Energy Advisor FR – Doe zero

DOE ZERO ENERGY READY HOME – DISTRIBUTION EFFICACE DE L’EAU CHAUDE ET LE SYSTÈME RCEG

La récupération de chaleur des eaux grises est reconnue par le DOE comme un moyen efficace de réduire votre consommation d’énergie pour le chauffage de l’eau.

crédits: Energy.gov site web (anglais seulement)

Toute eau chaude envoyée par le tuyau de drainage vers les égouts transporte avec elle de l’énergie. Cela représente entre 80% et 90% de l’énergie nécessaire pour chauffer l’eau dans une maison. Les systèmes de récupération de la chaleur des eaux grises capturent cette énergie à partir de l’eau que vous avez déjà utilisée (par exemple la douche, le lave-vaisselle ou la machine à laver) pour préchauffer l’eau froide qui entre dans le chauffe-eau ou un autre système. Il en résulte une réduction de l’énergie nécessaire au chauffage de l’eau.

Maison écologique

ENERGY.GOV comprend l’importance de la récupération de la chaleur des eaux grises afin de réduire les coûts associés au chauffage de l’eau.


Comment ça marche?

La technologie de récupération de la chaleur des eaux grises fonctionne avec tout type de chauffe-eau, spécialement avec les chauffe-eaux à énergie solaire. Les appareils RCEG récupèrent la chaleur des eaux de la douche, du bain, du lavabo, du lave-vaisselle et de la machine à laver. Ils peuvent généralement emmagasiner la chaleur récupérée pour un usage ultérieur. Vous aurez besoin d’un appareil muni d’une capacité de stockage pour le lave-vaisselle et la machine à laver. Sans cette capacité de stockage, vous n’aurez accès à cette énergie que lors des flots simultanés de l’eau froide et de l’eau chauffée du drain comme dans le cas d’une douche.

Certains types d’appareils munis de stockage ont des réservoirs d’eau propre. L’eau du drain s’écoule alors à travers une conduite en spirale vers le bas du réservoir d’eau chaude. Cela réchauffe l’eau du réservoir qui monte. L’eau du chauffe-eau est donc préchauffée à travers un serpentin dans le haut du réservoir.

Les appareils ne possédant pas de stockage ont habituellement un échangeur de chaleur en cuivre qui remplace une partie du tuyau d’évacuation. À mesure que l’eau chaude s’écoule dans le drain d’évacuation, l’alimentation en eau froide s’écoule à travers un serpentin de cuivre enroulé fermement autour du drain d’évacuation. Cela a pour effet de préchauffer l’eau avant son entrée dans le chauffe-eau ou à la douche.

En préchauffant l’eau froide, les systèmes RCEG augmentent la capacité de chauffage de l’eau. Cela s’avère pratique pour les chauffe-eaux de petite taille. Vous pouvez aussi diminuer la température de votre chauffe-eau sans en affecter les capacités.


COÛT ET INSTALLATION

Le prix des appareils RCEG varie entre 300 et 500 dollars. Vous aurez besoin d’un plombier qualifié et d’un entrepreneur en construction pour installer votre système. L’installation est habituellement plus économique dans une nouvelle construction. Le retour sur investissement est en général de 2.5 à 7 ans, dépendamment de la fréquence d’utilisation de l’appareil.


EXTRAIT DU webinaire

www.energy.gov (anglais seulement)

Prochaine présentation :

Un autre item que je souhaite porter à votre attention aujourd’hui est le système de récupération de chaleur des eaux grises. Il s’agit d’une méthode pour capturer la chaleur gaspillée qui s’écoule à travers le drain. L’idée est de réutiliser cette chaleur avant qu’elle ne quitte la maison. Brillante idée. C’est faisable. Il vous faut de la hauteur, alors cela n’est pas possible dans toutes les maisons. Dans les maisons à un étage ou construites sur dalle, ça ne fonctionnera pas. Par contre, pour les maisons en hauteur avec de l’espace pour travailler, c’est une excellente façon de récupérer la chaleur gaspillée.

Jamie Lyons:

OK, merci, Gary. Nous avons un numéro ici et nous essaierons d’en avoir quelques autres. Voici une question concernant les systèmes de récupération de chaleur des eaux grises. Y a-t-il une différence entre les types de drains d’évacuation en fonte ou en PVC?

Gary Klein:

Ils réagissent différemment en tant que drain, mais le système de récupération de chaleur des eaux grises avec lequel je suis familier s’insère sur votre plomberie, peu importe de quoi il est fait. L’échangeur de chaleur lui, est cuivre sur cuivre.

Jamie Lyons:

Le matériau n’a donc aucune importance alors.

Gary Klein:

C’est exact. Nous n’enroulons pas de tuyaux autour d’un tuyau de drain existant. Nous créons une section qui est préfabriquée, conçue pour fonctionner d’une certaine façon. Pour ce que j’en sais, ils sont tous faits en cuivre. En passant, je vous ai montré un modèle vertical tout à l’heure, mais il en existe d’autres à l’horizontale, dont un de quatre pieds de long disponible au Canada par une autre compagnie.

Jamie Lyons:

Super. En plus, cette remarque répond à une autre question qui nous avait été posée. Je vais plutôt passer aux réglages de la température pour le système d’eau chaude. Gary en a déjà parlé dans une autre présentation sur les performances du système métrique, mais un de nos participants a cité un article récent qui plaide que l’on devrait régler la température seulement pour la température voulue pour la douche sans se soucier de la légionellose. À votre avis?

Gary Klein:

Alors, si vous réglez la température d’un réservoir d’eau chaude à la température désirée et que vous prenez de longues douches, la moitié du temps, l’eau ne sera même pas chaude. Tout simplement parce que ce n’est pas comme ça que fonctionne un chauffe-eau. Vous avez un chauffe-eau sans réservoir où l’eau s’écoule continuellement, et après vous pouvez le régler comme bon vous semble, mais il vous faudra le régler de sorte à compenser les pertes qui se font dans la plomberie entre le chauffe-eau et l’arrivée. Si la tuyauterie est longue et pas vraiment isolée et qu’en plus son diamètre est large, vous devrez régler votre température plus haute. C’est en partie à cause de la légionellose. Il s’avère que la température à laquelle on aime prendre nos douches (105-110 degrés) est aussi la température idéale pour la prolifération de bactéries, en outre de la légionellose. C’est probablement la bactérie qui en bénéficie le plus, car c’est un organisme à corps chaud qui est confortable là. Si l’eau s’écoule continuellement, c’est un peu moins problématique que l’inverse. Mais la plupart des recommandations en matière de légionellose dans les cas où l’eau s’écoule continuellement et qu’il n’y a pas de réservoir, l’eau devrait être autour de 125-130. Pour les réservoirs, on parle plutôt d’une température de 140 quoique ce ne soit pas toujours le cas.

National Green Building Standard – NGBS pour une famille 2012

Crédits potentiels : jusqu’à 6 points

Application: NGBS pointage associé au rendement, pratique #702.2.1, jusqu’à 3% de réduction à partir de IECC 2009 Index d’Évaluation de l’Énergie (ERI) à travers la certification HERS

LEED BD+C: Homes and multifamily Lowrise

LEED BD+C: Homes & Multifamily Lowrise v4

Crédits potentiels : jusqu’à 9 points

Application : EA Performance Path, EAc1 crédits, jusqu’à 3% de réduction HERS et Énerguide (ERS)